La problématique

Publié le par François Arnal

La problématique est le sésame de toute réflexion, c'est le graal que tout lycéen ou étudiant veut atteindre, c'est  la base de toute rélexion intelligente. C'est difficile à rédiger et cela demande de l'apprentissage alors voici quelques conseils.


Attention cette fiche a été rédigée pour des 1L, vous devez vous adapter au thème de cette année : "l'homme et la nature"...




FICHE METHODOLOGIQUE :

 la problématique

V. Lacour, C. Scampa (Lettres), F. Arnal (H Géo)
Lycée F. Mauriac-Forez Andrézieux-Bouthéon 42.

    « Toute recherche commence par des hypothèses. Il est donc pour le moins élégant, en tout cas, nécessaire, de les expliciter, au lieu de feindre de s’en passer, ou de croire pouvoir s’en dispenser » ;
R. Brunet. Les mots de la géographie. Dictionnaire critique.



Pour mener à bien toute étude, il convient de poser dès le commencement des hypothèses de travail afin de cadrer la démarche L’exposé explicite d’une problématique permet , ainsi , de circonscrire la recherche.





1-    Définition et objectifs

C’est une démarche qui consiste à déterminer au préalable la logique d’une analyse, d’une situation. Il faut alors établir un dispositif de recherche à partir de problèmes clairement posés.

Ainsi, une problématique nécessite des choix par rapport à un savoir, à des informations , à de la connaissance.  Elle propose une orientation de recherche.
Elle est issue d’un questionnement simple axé autour de deux ou trois thèmes articulés.

Par conséquent, la problématique dépasse la simple succession de questions pour accéder à une pensée complexe et nuancée. Elle appelle forcément un développement argumenté, une démonstration.

2-    Méthode de rédaction

Pour arriver à la problématique, on peut envisager le cheminement de pensée suivant :

  • a)- Définir et limiter le sujet en cernant la période, le lieu, les acteurs.
  • b)- Poser et confronter les questions qui relèvent du champ pluridisciplinaire.
  • c)- Faire émerger des notions, des concepts qui appartiennent au domaine de l’abstraction.
  • d)- Formuler la problématique qui correspond à votre perspective d’étude.

Le sujet est donc le thème de départ à partir duquel il convient de s’interroger. Les questions sont en effet nécessaires dans une phase préparatoire et elles sont ensuite fondues dans la problématique. Ainsi, celle-ci part d’un état de fait, d’un constat et par l’intermédiaire d’un énoncé clair, de phrases courtes, de termes précis, elle aboutit à une reformulation du sujet selon les critères et les orientations sélectionnés progressivement. Dès lors, l’énoncé de la problématique permet au lecteur ou à l’auditeur de vérifier si le locuteur a compris et cerné le sujet.

3-    Conseils

Pour trouver la problématique, il faut procéder par réajustements. Il est également possible de construire au brouillon un schéma ou un organigramme et de travailler à la mise en évidence de corrélations entre les différentes notions. De ce fait, cela permet de faire émerger les connexions au sein d’un système sur lequel reposera les interrogations de la problématique.

Attention, la problématique n’est cependant pas une avalanche de questions.

Enfin, la problématique doit être en adéquation avec le plan annoncé plus loin . La conclusion a alors pour fonctions d’une part d’apporter une réponse à la problématique initiale, d’autre part de l’élargir.






4    Applications : exemple.


a)- Définir et limiter le sujet en cernant la période, le lieu, les acteurs.

Sujet : Première guerre Mondiale, littérature et art.
la période : 1914/1918 mais conséquences marquées dans les années 20
le lieu : l’Europe occidentale et en particulier des Etats comme la France, l’Italie ou l’Allemagne.
Les acteurs : des anciens combattants, des artistes regroupés à Paris, Rome ou Berlin, des auteurs marqués par le conflit. Des mouvements littéraires ou picturaux (dadaïsme ou futurisme)…

b)- Poser et confronter les questions qui relèvent du champ pluridisciplinaire.

En histoire :
•    Quelles furent les conséquences de la guerre ?
•    Comment la défaite de l’Allemagne fut-elle perçue ?
•    Pourquoi les italiens perdirent certaines de leurs illusions ?
•    Les anciens combattants revenus à la vie civile avaient-ils besoin de témoigner ?
•    Comment peut-on décrire l’horreur de la guerre ?
•    Croit-on à la « Der des Der » ?
•    Qu’en est-il de la prétendue « supériorité de la civilisation européenne » ?….

En Lettres :
•    Qu’appelle-t-on un auteur/ un artiste engagé ?
•    Quelle fut la place des auteurs dans le conflit ?
•    Quels peuvent être les rôles de la littérature en tant de crise ?
•    Quelles furent les différentes formes d’expression présentes pendant et après le conflit ?
•    Quelles furent les nouvelles formes d’expression qui émergèrent après la guerre ?
•    Qu’appelle-t-on un mouvement littéraire ? Qu’est-ce qui peut fédérer un groupe d’auteurs ?
•    Les réactions furent-elles semblables dans les différents pays de l’Europe de l’Ouest ?…


c)- Faire émerger des notions, des concepts qui appartiennent au domaine de l’abstraction.

Ces termes peuvent être empruntés au tableau des programmes de TPE  dans la rubrique « l'homme et la nature » ou « arts, littérature et politique », « ruptures et continuités »
Violence, guerre totale, vengeance, brutalité, deuil, traumatisme, destruction…
Engagement, idéologie, intellectuels, commémoration, autobiographie…
Révolution, évolution, continuité ou rupture, génération, réaction, anticonformisme, propagande, mythes…


d)- Formuler la problématique qui correspond à votre perspective d’étude.

Premières idées :
La Première Guerre Mondiale a durement affecté l’Europe de 1914 à 1918, ce traumatisme influença toute une génération d’auteurs ou d’artistes ayant été au cœur des combats ou marqués à jamais par la violence  et l’ampleur du conflit.

Ébauche de la problématique :
Peut-on à travers la lecture de romans autobiographiques se faire une idée du traumatisme qu’a constitué pour toute une génération de français et d’allemands la Première Guerre Mondiale ? La brutalité des combats a t-elle bouleversé l’image de la civilisation européenne, peut-elle transparaître à travers des écrits ?
Ou
Le choc de la première guerre mondiale a marqué toute une génération d’artistes dans une remise en cause des valeurs traditionnelles de la société européenne, en quoi cette rupture de l’histoire a pu entraîner une rupture de l’art et l’émergence de nouveaux courants artistiques contestataires comme le dadaïsme ou l’expressionnisme allemand. L’analyse de quelques œuvres picturales permet-elle de cerner cette évolution ou cette « révolution artistique ou littéraire » ?

Nous proposons donc d’étudier…


Commenter cet article

François+le+jardinier+géographe 31/05/2009 22:14

Bonsoirpour t'aider dans ta problématique il faudrait en savoir plus sur le sujet Rhône Alpes tout seul ne veut rien dire. As tu un thème plus précis ?

Guis73 30/05/2009 13:01

Bonjour à vous, je suis élève de Bac Pro en Haute-Savoie. J'avais une problématique à faire sur la Région Rhône-Alpes. Cependant je ne savais pas vraiment comment faire et je n'ai personne pour m'aider. Je vous écrit pour vous remercier d'avoir eu la bonne idée de créer ce blog maintenant, il est dans mes favoris, on sait jamais au cas ou^^Ghislain