la semaine de l'environnement et du développement durable

Publié le par François Arnal


Dans le cadre de la Semaine de L'Environnement et du Développement durable,
les élèves du lycée François Mauriac ont eu l'occasion de visiter la station d'épuration des eaux usées des Trois Ponts.

Le Développement Durable

"Capacité des générations présentes à satisfaire leurs besoins en permettant aux générations futures de satisfaire leurs propres besoins"
(définition de l'ONU).


Les trois communes d'Andrézieux-Bouthéon, de St-Just-St-Rambert et de Bonson se sont associées pour un équipement collectif géré par la SAUR.


Cette station est construite en 1988 mais elle a été agrandie  rapidement car sa capacité de traitement pour 30 000 équivalents habitants s'avérait insuffisante. L'extension des ouvrages a permis de porter la capacité à 45 000 EH.


Son volume de traitement est de 12 900 m3/j et peut être portée en pointe à 18 000.



Ce sont les élèves de 1S1 qui ont visité cet équipement dans le cadre de leur cours de géographie.
 Ils étudient en ce moment la question des "milieux entre nature et société". Ils ont eu l'occasion de trouver une application concrète de leur cours que le milieu, l'environnement, la nature, les rejets et le développement durable.

Le concept de développement durable

Le développement durable a pour objectif une utilisation rationnelle des ressources non renouvelables. L'intégration de la notion de développement durable au sein d'une Société entraine une révision de sa stratégie de développement à long terme en intégrant de nouveaux critères (écologiques et sociaux) dans les prises de décision. Une entreprise pourra être qualifiée de "citoyenne" quand elle s'efforcera de diminuer les impacts négatifs et de multiplier les impacts positifs de ses activités.

Le développement durable repose ainsi sur trois fondements :

. la rentabilité économique

. l'équité sociale


. le respect de l'environnement

Source : SAUR


La question de la localisation spatiale a été abordée à propos de l'emplacement de cet équipement en liaison avec la bassin versant et l'inter-communalité.


La visite était assurée de main de maitre par les deux agents qui dirigent ce centre à l'aide d'une troisième personne.


Que sont les eaux usées ?

Les eaux usées sont de trois types :

  • les eaux usées domestiques : provenant de l'usage domestique de l'eau elles comprennent les eaux ménagères, provenant de la cuisine et de la salle de bain, et les eaux "vannes", provenant des rejets des toilettes. Ces eaux sont surtout chargées en pollution organique (débris organiques, détergents, graisses, germes fécaux...)
  • les eaux usées industrielles : provenant de l'usage de l'eau par les industries, elles contiennent des matières organiques, azotées, phosphorées, des produits toxiques, des métaux lourds, des hydrocarbures...
  • les eaux pluviales : au cours de leur chute, ces eaux se chargent des particules polluantes présentes dans l'air. Si le réseau est dit unitaire, ces eaux rejoignent les eaux usées domestiques.
  • Au cours de son utilisation, l'eau potable est souillée par de nombreux produits et déchets.
  • Source : http://www.saur.fr/fr/



Les élèves scientifiques ont eu l'occasion de tester leurs connaissances en biologie, physique ou chimie concrètement grâce aux questions judicieuses du maitre de cérémonie.


Les odeurs fortes ne sortent pas de la station et sont traitées  par procédé physico-chimique (tour acide).


Les déchets solides sont traités par une unité de compostage pour une valorisation agricole. Les déchets servent ainsi d'engrais naturels dans les champs voisins évitant l'utilisation d'engrais chimiques contaminant à leur tour les eaux de consommation pour les riverains. C'est un cercle vertueux.


L'eau est dans un premier temps prétraitée mécaniquement puis traitée biologiquement. Quand elle ressort de la station (photo ci dessus), elle peut rejoindre la Loire et sera en aval réutilisée par d'autres stations de traitement.

Publié dans Géo Première

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article