correction du contrôle Les Trois Gorges : le plus grand barrage du monde.

Publié le par François Arnal

L'eau entre abondance et rareté : contrôle de géographie. 
Seconde 1/ F. Arnal 6/02/07
Le plus grand barrage du monde : les Trois Gorges.
Etude de documents : CORRIGÉ

Liste des documents :
Retrouvez certains de ces documents dans le manuel Belin SECONDE KNAFOU 2006).


  • doc 1 Photo du barrage. (manuel Belin Knafou dir. 2006 p 98)
  • doc 2 Les étapes du projet : (idem)
  • doc 3 Le gigantesque barrage des Trois Gorges.
 
3. Le gigantesque projet du Barrage des Trois Gorges
L'écoulement naturel de l'eau dans le fleuve du Yangzi au niveau des Trois Gorges a été coupé le 10 juin 2003 pour permettre la construction du Barrage des Trois Gorges, qui est considéré comme le plus grand projet hydraulique du monde.
Grâce aux efforts de la Chine de limiter la pollution de l'eau, l'érosion des sols et les accidents géologiques, le projet de contrôle de l'eau n'a pas constitué une menace à l'environnement local, a indiqué M. Xie, ajoutant, "la qualité de l'eau dans le réservoir des Trois Gorges répond aux normes de l'eau de surface du pays et est demeurée plus ou moins la même qu'avant l'endiguement du Yangzi."
Le gouvernement Chinois projette de dépenser 40 milliards de yuan (US$5 milliards) entre 2001 et 2010, sur au moins 150 installations de traitement des eaux et 170 centres urbains de disposition d'ordures afin d'empêcher la pollution de l'eau au niveau du barrage des Trois Gorges et les extensions supérieures du fleuve.
M. Xie a indiqué que le projet de contrôle de l'eau des Trois Gorges "a accordé" le climat local. "Nous avons observé une élévation moyenne de la température de 0,2 degré Celsius - une élévation entre 0,3 à 1 degré Celsius en hiver, mais une chute entre 0,9 et 1,2 degré Celsius en été. Ainsi nous avons des hivers plus chauds et des étés plus frais dans le secteur du barrage."
L'expert a également éliminé la possibilité d'importants tremblements de terre dans la région des Trois Gorges, indiquant que la région est loin des centres enclins aux séismes. Le tremblement maximum jamais détectés et mesurés était de 2,5 sur l'échelle de Richter.
La Chine a établi un réseau commun de surveillance pour vérifier la qualité de l'eau, les séismes et les changements de climat au niveau du Barrage des Trois Gorges. Entretemps, les botanistes avaient travaillé pour préserver la biodiversité dans le secteur du barrage et pour améliorer son environnement écologique, a-t-il indiqué.
Lancé en 1993, le projet des Trois Gorges, y compris un barrage de 185 mètres de haut et 26 générateurs sur les deux banques du Yangzi, a été construit en trois phases sur les extensions moyennes du fleuve.
Le gigantesque projet du Barrage des Trois Gorges sera accompli samedi prochain.
Selon le programme de construction, le projet entier des Trois Gorges sera accompli en 2009 et d'ici là, il pourra produire annuellement 84,7 milliards de KWH d'électricité.
Source: le Quotidien du Peuple en ligne


  • doc 4 un projet discuté. (d'après P Gentelle, Chine et chinois outre mer à l'orée du XXI ° siècle SEDES 1999)


Doc 1 2 et 5 : (2 points)
1.    Présenter le projet d'aménagement hydraulique des Trois gorges.
2.    Montrer d'après la carte ou les données techniques l'étendue de l'impact de cet aménagement.
Doc 1, 3  et 4 : (3 points)
3.    Pour les autorités chinoises, ce projet présente t-il une modification de l'environnement ?
4.    Pourquoi ce barrage a t-il été construit ?
5.    Les doc 3 et 4 arrivent ils aux mêmes conclusions ?
Définir : (5 points)
6.    Bassin versant, crue, débit, hydraulique, delta.
Synthèse : (5 points)
7.    Réaliser un organigramme de synthèse sur l'étude de cas et proposer un titre avec une problématique.



CORRIGÉ : questions 1 à 5

1. Le barrage des Trois gorges est le plus grand barrage du monde. Débuté en 1994 les travaux du barrage ont été achevés en Mai 2005. Le lac de barrage en amont sera plein en 2009. Sa capacité atteindra 400 milliards de m3, il s'étirera sur 660 km de longueur dans les gorges sinueuses. L'ouvrage d'art en béton est haut de 185 mètres.
Ce barrage a été projeté de longue date, puisqu'on en parlait dès 1919. C'est en 1992 que le principe en a été voté sans faire l'unanimité du parlement chose assez rare dans ce pays communiste. D'après la paysage, le barrage est rectiligne, des écluses sont aménagées sur le côté pour laisser passer les navires et franchir les 185 mètres de dénivellation pour continuer en amont la navigation..


2. Le barrage est construit sur le cours supérieur du Yang Tsé à environ 1900 km en amont de son débouché sur la mer (delta Suzhou).
Le barrage est construit dans une zone montagneuse entre le Sichuan et le Hunan. Le fleuve franchit cette zone élevée par une série de gorges (Gutang, Wu et Xiling, d'où son nom des Trois Gorges).Les 660 km de lac vont inonder 600 km2 et recouvrir de nombreuses villes comme Changsou ou Badong (11 villes au total). Le barrage a pour but de produire de l'électricité (10 % de l'électricité chinoise), 18 000 mégawatts (6 fois la capacité du Rhône). Mais cette électricité ne profitera pas au Sichuan et le lac entrainera le déplacement de nombreuses populations.
des transferts d'eau sont envisagés à partir de 2002 vers le nord du Huang Hé. Le Yang Tsé est le troisième fleuve du monde avec ses 6300 km de long et son volume écoulé de 894 km" par an. avant la construction de ce barrage, les lacs naturels en aval de Dongting et Poyang servaient au déversement des eaux de crue. La forte charge sédimentaire (500 MT) a fait progresser le delta de 60 mètres par an vers Shangaî. La population de ce bassin versant accueille le douzième de l'humanité ! (500 millions de personnes concernées).

3. Pour les autorités chinoises s'exprimant dans le très officiel "Quotidien du Peuple"  en 206, les impacts sont minimes. Grâce à des efforts la pollution sera limitée, l'érosion des sols sera contrôlée et les séismes peu probables. Il n'y aurait pas de menace pour l'environnement puisque "tout est contrôlé". Cinq milliards de $ seront dépensés pour le traitement des eaux et le traitement des ordures ménagères.
Le climat des alentours va être légèrement modifié (évaporation des eaux du lac), cela jouera le rôle de régulateur thermique puisque l'été sera plus frais (0,9 à 1,2 °C) et les hivers plus doux (0,3 à 1 °C). tout un réseau de surveillance est mis en place pour préserver la biodiversité et contrôler les changements écologiques.

4. Le barrage a été construit par les chinois pour contrôler l'écoulement du Yang Tsé. Il s'agit de retenir les eaux en amont afin de contrôler les crues  qui touchaient les populations en aval (moyen Yang Tsé ou bas Yang Tsé). Le barrage retiendra aussi les alluvions (500 MT/ an) sur les 600 km en amont. Ce barrage facilitera la circulation touristique ou de marchandises (barges de 10 000 tonnes) sur le lac réservoir jusqu'à Chongqin 600 km en amont.Le barrage sera franchit par des écluses géantes. il produira  de l'hydroélectricité (les premières turbines tournent depuis 1998). en 2009, on annonce 84 milliards de KW/H.

5. Le doc 5 est écrit par le géographe Pierre Gentelle spécialiste de la Chine en 1999 (Chine et chinois à l'orée du XX° siècle. SEDES). Il est beaucoup plus critique sur le bilan environnemental que le texte du journal chinois contrôlé par le gouvernement  faisant de la propagande. Si ce dernier ne voit pas d'impact à part un léger changement climatique local, P. Gentelle dresse un bilan social et environnemental désastreux. Des villes, des villages et des sites archéologiques seront recouverts par les eaux sous les 400 milliards de m3.
Les conséquences se feront sentir surtout en aval. Dans le moyen Yang Tsé, les nappes phréatiques qui se rechargeaient avec les crues et qui remplissaient les lacs naturels risquent de baisser entrainant des sècheresses. Les alluvions fertiles qui servent à la construction du delta vers Shangaï seront retenues par le lac réservoir et l'on ne sait pas si les purges seront efficaces et  si le barrage ne se remplira pas rapidement. La ville de Chongqing en amont risque l'envasement et les pollutions urbaines ou agricoles transformeront les Trois Gorges en "cloaque".




source :  nasa :
d'autres images satellite ici


POUR EN SAVOIR PLUS :
Si vous désirez actualiser  vos sources "officielles" allez sur le site du Quotidien du Peuple, rubrique archives;

Téléchargez l'article de la revue Mappemonde Luc Merchez et Stéphane Puzin 1999

 et l'article d'un géographe canadien :
VertigO - La revue en sciences de l'environnement sur le WEB, Vol 4 No 3 , décembre 2003
Impacts du barrage des Trois Gorges sur le développement durable de la Chine
Par PHILIPPE SAVOIE,

une critique de l'article d'Universalia sur le sujet par Bruno Larivière  sur son blog Géographe du Monde

Retrouvez  au CDI l'intégralité de l'article du Monde ci dessous :
Barrage des Trois Gorges : la Chine, schizophrène mais pragmatique
LE MONDE | 20.05.06 | 09h35  ?  Mis à jour le 20.05.06 | 09h36
SHANGHAÏ de notre correspondant Brice Pedroletti (Extraits)
 
En bientôt un demi-siècle de communisme, la Chine aura mis en oeuvre quelques-uns des projets de maîtrise de la nature les plus ambitieux de l'histoire de l'humanité. Mais la foudroyante accélération de ces dernières années a changé la donne : la mondialisation de son économie, l'arrivée à maturation d'un capitalisme longtemps anarchique et artisanal et la crainte d'une surchauffe font que la question du développement durable a fait irruption dans l'idéologie officielle ; de manière assez singulière, et irréversible. Schizophrène, mais pragmatique, la Chine d'aujourd'hui est confrontée en matière d'environnement à une tâche gigantesque.

C'est peut-être la politique vis-à-vis de l'eau qui illustre le mieux l'attitude de la Chine vis-à-vis de la nature : d'abord parce qu'elle concerne le plus fondamental des besoins humains ; ensuite parce que sa gestion est primordiale pour l'agriculture, qui emploie en Chine la majorité de la population. Des siècles d'érosion des sols ont conduit, au XXe siècle, à des problèmes aigus de dépérissement des rivières (notamment le fleuve Jaune), d'inondations et de désertification...

Publié dans géographie seconde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

François le jardinier géographe 03/04/2009 16:44

Des compléments à cet article sur Géoconfluences : le site de l'ENS LSH de Lyon .Grands travaux en Chine : populations relocalisées du barrage-réservoir des Trois-Gorges (Luc Merchez)http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/breves/2003/02-03.htm#chine