La Mer Morte

Publié le par François Arnal

L’eau entre abondance et rareté
Classe de Seconde 1


Etude de cas : l'eau au Proche Orient : Egypte,  Israel, Palestine, Jordanie, Liban.


A propos du documentaire de Yann Arthus Bertrand : la terre vue du ciel épisode 2 : l'eau

Les intervenants dans l’émission :

À Las Vegas :
-  Patricia Mulroy, Directrice de l’Agence de l’eau de Las Vegas
- Key Rohde,  chef ranger au Lac Mead
- Dave tilford, Président de la fondation du Parc National  de l’Est du Nevada



à Pétra :
- Riccardo Petrella :
économiste fondateur du « contrat mondial de l’eau »
au bord de la Mer Morte :
- Julie Trottier politologue spécialiste belge de l’eau.



en Israel :
- Dr ElaineSoloway directrice de la ferme d’Arava-Ketura
au Wadi Rum :
- Khaleel Maiteq chamelier de jordanie
Dans la vallée du Jourdain :
- Gidon bromberg directeur de l’association « les Amis de la Terre Moyent Orient ».


A Gaza :
Yunes Mogheir, Directeur du département de l’eau
En Cisjordanie (Palestine) :
 Lior Asaf hydrologue israelien
Abou Mazen agriculteur à Wadi Fukin



Les lieux de l’étude de cas :

  • Etats-Unis :
La démesure de Las Vegas
  • Jordanie :
Amann pas d’eau tous les jours
Pétra : les nabatéens et l’adaptation au manque d’eau
Le Wadi Rum en jordanie : les nomades et les carrousels du désert.
Akkabat : station balnéaire sur la Mer Rouge
  • Israël :
Jérusalem
La Mer Morte
Eilat (Mer rouge)
La forêt de Yatir
La palmeraie de Ketura
Le désert de judée et la forteresse de Massada
Old gesher : frontière Israel/ Jordanie
  • Palestine :
Gaza, l’eau polluée et les enfants en danger.
Wadi fukin : le village palestinien cerné par les colonies de peuplement israéliennes.





La séquence sur La Mer rouge peut s'analyser à l'aide d'un organigramme ci dessous :
L'étude est réalisée en deux temps :

1. Les usages de la Mer Morte

2. Les conséquencessur l'environnement :



DÉVELOPPEMENT DURABLE
La notion de "sustainable development" traduite en français par "développement durable" est apparue en 1980 dans un ouvrage intitulé "la stratégie mondiale de protection de l'environnement" et présentée par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Mis à l'honneur en 1987 dans le rapport Brundtland, le terme a été consacré par le Sommet de la Terre à Rio de Janeiro, en 1992. Le principe 1 de la Déclaration de Rio stipule que "les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature". Le développement durable est souvent résumé aujourd'hui d'une simple phrase : "Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs".

Publié dans géographie seconde

Commenter cet article