Contrôle III° République

Publié le par François Arnal

Contrôle d’histoire 1STG 22/12/ 2006 corrigé




A Validation des savoirs : La construction de la République en France
(20 points)

1.    Le 9 Décembre 1905, une loi importante a été définitivement adoptée laquelle ? Quel était son contenu ?
La loi de séparation des Eglises et de l’Etat. La République assure la liberté et garantit le libre exercice des cultes
La République ne reconnaît ou ne subventionne aucun culte.

2.    De quand date ?
La liberté de réunion, la liberté de la presse ?
1881
L’autorisation des syndicats ?
1884
La liberté d’association ?
1901
Les lois sur l’école ?
1881/1884

3.    Quelles sont les trois crises politiques auxquelles est confrontée la III° République ? Les situer dans le temps. Résumer en une phrase
Crise boulangiste : 1887/1889 rassemblement des mécontents autour du Général boulanger qui prônait un pouvoir politique fort et personnel.
Affaire Dreyfus : 1894/ un capitaine juif  de l’armée française est accusé sans preuve de trahison, l’affaire divise la France jusqu’à la preuve de son innocence et sa réhabilitation en 1906.
Le 6 Février 1934 : une manifestation violente de l’extrême droite a failli renverser le pouvoir à Paris

4.    Définir :
Nation :
Communauté d’individus ayant en commun la même histoire, la même culture, la même langue et ayant la volonté de vivre ensemble. (la France est un Etat-nation).
République :
Vient du latin « res publica » : la chose publique : inventé par les romains, la république est un régime politique opposé à la monarchie ; Le régime est fondé sur la souveraineté du peuple et la communauté des citoyens.
Démocratie :
Système politique fondé sur la souveraineté populaire. Le pouvoir est exercé par des représentants élus par les citoyens. Il existe plusieurs partis politiques et une possibilité d’alternance au pouvoir entre majorité et opposition.
Laïcité :
Liberté de conscience. Principe de séparation de la sphère publique et de la sphère privée. Toute influence ou référence religieuse est exclue de l’enseignement public, de l’administration et de la vie politique.

5.    Justifier l’affirmation suivante : « la République est une et indivisible »
La formule est utilisée pour la première fois, en France, par la Convention le 25 septembre 1792. C’est à la nation et au territoire que s’appliquent ces caractéristiques. La République française est composée de citoyens tous égaux, non d’individus tous différents. La République ne reconnaît pas tout ce qui tend à morceler (groupes ethniques, religieux,  culturels, d’intérêt)  la communauté civique qu’est la nation.  Cela implique une fraternité qui ne soit pas une fraternité de sang, d’ethnie,  de terroir mais une fraternité construite. En conséquence, la loi est la même pour tous et sur tout le territoire. Ces caractéristiques font de la République une forme particulière de la Démocratie.
L’unité de la nation peut être mise en péril par la reconnaissance d’appartenance communautaire qui la fractionne, que ces appartenances soient culturelles religieuses ou sociales. C’est pourquoi le Conseil constitutionnel a refusé en 1991 une réforme du statut de la Corse qui reconnaissait l’existence du «peuple corse»
http://www.aix-mrs.iufm.fr/formations/filieres/ecjs/productionaixprem/republique.html



B Validation des capacités : analyser un texte historique (20 points)


6.    Présenter le document et son contexte historique.
Texte constitutionnel :  Loi du 25 février 1875 relative à l'organisation des pouvoirs publics dans la République française. La République a été proclamée dans un contexte de défaite militaire (désastre de Sedan) Le Second Empire est aboli remplacé par le République proclamée à Paris le 4 Septembre 1870 dans la capitale encerclée par les prussiens. Les débuts de la République sont difficiles avec la Commune. Les lois républicaines sont progressivement adoptées à partir de 1875 et définissent un régime parlementaire et démocratique.

7.    Quel est l’apport de ce document dans la question de l’affirmation de la République en 1875 ?
Les lois républicaines sont progressivement adoptées à partir de 1875 et fixent un régime parlementaire et démocratique. Les français étaient partagés entre le retour de la monarchie et l’affirmation de la République. Une majorité conservatrice se dégageait et se méfiait de la République sociale et révolutionnaire. Ce document fixe clairement la séparation des pouvoirs législatifs et exécutifs.

8.    Qui détient le pouvoir exécutif ? Comment fonctionne le pouvoir législatif ?
Le pouvoir exécutif est détenu par le Président de la République et par le gouvernement dirigé par le Président du conseil. Le PDR est élu à la majorité absolue des suffrages par le Sénat et par la Chambre des députés réunis en Assemblée nationale. Il est nommé pour sept ans (rééligible) .
Le pouvoir législatif (voter les lois) s'exerce par deux chambres : la Chambre des députés et le Sénat. Les représentants sont élus au suffrage universel masculin de façon directe (députès) ou indirecte (sénateurs)

9.    Que penser du dernier paragraphe ?
« Le dimanche qui suivra la rentrée, des prières publiques seront adressées à Dieu dans les églises et dans les temples pour appeler son secours sur les travaux des assemblées ».
Ce dernier paragraphe est surprenant car il fait allusion à Dieu dans le cadre d’une prière publique chez les catholiques (églises) ou chez les protestants (temples) précédant les travaux de la chambre.
Ce passage datant de 1875 a du être amendé lors de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat. Il prouve que la neutralité de l’Etat républicain  n’est pas clairement affirmé à ses débuts, il faudra attendre un peu pour que la laïcité s’impose.
 



Loi du 25 février 1875 relative à l'organisation des pouvoirs publics
(extraits)
Article premier
Le pouvoir législatif s'exerce par deux chambres : la Chambre des députés et le Sénat.
La Chambre des députés est nommée par le suffrage universel, dans les conditions déterminées par la loi électorale.
La composition, le mode de nomination et les attributions du Sénat seront réglés par une loi spéciale.
Article 2
Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages par le Sénat et par la Chambre des députés réunis en Assemblée nationale. Il est nommé pour sept ans. Il est rééligible.
Article 3
Le Président de la République a l'initiative des lois, concurremment avec les membres des deux chambres. Il promulgue les lois lorsqu'elles ont été votées par les deux chambres ; il en surveille et en assure l'exécution.
Il a le droit de faire grâce ; les amnisties ne peuvent être assurées que par une loi.
Il dispose de la force armée.
Il nomme à tous les emplois civils et militaires.
Il préside aux solennités nationales ; les envoyés et les ambassadeurs des puissances étrangères sont accrédités auprès de lui.
Chacun des actes du Président de la République doit être contresigné par un ministre.
Article 5
Le Président de la République peut, sur l'avis conforme du Sénat, dissoudre la Chambre des députés avant l'expiration légale de son mandat.
En ce cas, les collèges électoraux sont convoqués pour de nouvelles élections dans le délai de trois mois.

Loi constitutionnelle du 16 juillet 1875 sur les rapports des pouvoirs publics
Article premier
Le Sénat et la Chambre des députés se réunissent chaque année le second mardi de janvier, à moins d'une convocation antérieure faite par le Président de la République.
Le dimanche qui suivra la rentrée, des prières publiques seront adressées à Dieu dans les églises et dans les temples pour appeler son secours sur les travaux des assemblées.



Publié dans 1 STG1

Commenter cet article

tkt pas 15/11/2016 13:17

tres interresant pour s'entrainer$ pour le controle

anna 05/01/2007 21:58

merci pour ces questions et réponses elles m'ont aidé à i voir plus claire dans cette période qui ne l'est pas toujours!!