blog et géographie

Publié le par François Arnal

Les blogs et  leur apogée :



    
D'après une étude de l'AFP (15 Décembre 2006), la floraison de blogs, ces pages personnelles et interactives sur Internet, devrait connaître son apogée et atteindre son "pic" au premier semestre 2007, car leurs auteurs le plus souvent se lassent.

"Vu la durée de vie moyenne d'un blogueur et la croissance actuelle des blogs, il existe déjà plus de 200 millions d'ex-blogueurs. Le pic du nombre de blogueurs atteindra environ 100 millions au cours de la première moitié de 2007", estime Gartner (un cabinet d'expertise) dans ses prévisions annuelles.


En effet, la plupart des gens qui avaient jamais rêvé de tenir un journal sur Internet l'ont déjà fait, les fans continuent mais beaucoup se sont lassés et ont renoncé, explique Gartner.

Le Lycée F Mauriac Forez

Les blogs et l'éducation :

Pourtant les blogs ne se résument pas aux très connus « Skyblogs » des ados. On va aller vers une spécialisation des usages. Le besoin de communiquer, de stocker des images, de faire des liens, de partager des connaissances pousse l'internaute à publier sur des plate formes de blogs.


Le littoral corse : avant l'orage
   
Après avoir testé la formule avec un blog personnel, j'ai créé un blog histoire géographie pour les lycéens (hgeofm : le blog prof : celui que vous lisez actuellement) puis un second destiné à l'écriture de la part des élèves (hgfme : le blog élève) puis un troisième pour un niveau supérieur (géofac : le blog étudiant).
Il faut considérer cette approche comme un recherche personnelle, une innovation pédagogique.

En tant qu'enseignant, notre métier ne s'arrête plus à la seule salle de classe. Nous devons montrer que notre culture n'est pas figée, qu'elle est partagée.

Dans le Café Pédagogique François Jarraud  interroge Christophe Foraison sur la publication de son blog SOS...SES. .

Christophe Foraison fait le lien entre sa pratique pédagogique en classe et la publication de compléments en ligne. Comme moi il pense qu'un blog ne doit pas être un simple cahier de textes mais plutôt un complément du cours, une occasion de dialoguer avec les élèves de la classe et les autres rencontrés sur Internet.



La limite que je perçois est dans la rédaction des commentaires par les élèves.
Je sais que mes élèves consultent mes blogs, je n'ai pas fait de statistiques précises comme C. Foraison mais très peu laissent des traces. C'est à l'oral en cours que ressortent certains éléments. Je ne peux établir un parallèle absolu entre le cours et le blog car quand je dis à un élève va voir sur le blog des compléments il me répète souvent « mais je n'ai pas Internet chez moi ».
Aussi faut il considérer pour l'instant les blogs comme une étape, l'exploration de ce que seront les espaces numériques de travail pour lesquels les lycéens doivent se préparer en vue de leur entrée à l'université.



Les blogs et  la géographie

A quoi servent les blogs ?
C'est la question que soulève le Café Pédagogique.
Le dossier de ce numéro 78 leur sont consacrés
"Ce qui semble retenir l'attention des collègues c'est la réactivité, l'interactivité et la facilité avec lesquelles on peut s'approprier l'outil."
On trouvera à la suite de cet article une présentation des différents blogs existants actuellement à propos de la géographie.
Mais attention la blogosphère évolue très vite...

Publié dans hgeofm

Commenter cet article

christophe foraison 26/01/2007 19:10

Je viens de découvrir aujourd'hui votre article...Je partage en grande partie vos intérêts et vos doutes sur la blogosphère...Simplement, quelques précisions:certains élèves m'ont avoué que grâce au blog, ils s'intéressent un peu plus à des sujets auxquels ils n'auraient pas prêté attention auparavant. Dernièrement, j'ai fait deux billets sur les conflits du travail qui remettent un peu en cause les idées reçues. Il me faut favoriser cette interactivité pour qu'il y ait des échanges, des questions, des critiques, des propositions. C'est difficile: c'est le prof, c'est son blog, on n'ose pas... Mais c'est un peu comme l'oral en classe: on doit instaurer un climat de confiance, préciser les règles (j'ai effacé des commentaires mettant en cause des collègues)... Mais je tiens à ce qu'il y ait de l'interactivité (formuler par écrit des questions, des réponses, des arguments...). Il n'y a pas que les élèves qui commentent, d'autres blogueurs (euses) aussi. Evidemment, tous les commentaires ne sont pas intéressants, bien écrit... et alors ?

Louis Brun 17/12/2006 09:03

Bonjour François merci pour ton mot d'encouragement. J'ai lu avec intérêt les différents blogs que tu animes et la réflexion que tu mènes sur leurs usages.