Rentrée 2006/2007 à F. Mauriac-Forez

Publié le par François Arnal




Bonjour à tous hgéofm retrouve le rythme de parution normale car c'est la rentrée des classes. Vous allez découvrir ce site réalisé de façon modeste et artisanale par le professeur d'histoire géographie et d'ECJS.


Je vous ferai passer des informations, des nouvelles, des liens, des compléments de cours, des photos citées ou projetées en cours sur lesquelles vous aurez plus de renseignements.


Laissez vos commentaires je répondrai à vos questions et tiendrai compte de vos suggestions.

Vous pouvez vous abonner gratuitement à la liste d'abonnés, vous revevrez un courriel pour chaque nouvelle note.

Publié dans hgeofm

Commenter cet article

françois Arnal 23/11/2006 14:55

pour répondre à "je c plus "(qui pourrait laisser son vrai nom)la natalité se maintient un moment car les habitudes prises par les couples continuent pendant une génération. L'enfant permet d'assurer sa retraite dans des sociétés où celle ci n'est pas garantie. Avec des taux de mortalité élevés (surtout de mortalité infantile) les couples veulent avoir beaucoup d'enfants pour être sûrs qu'un certain nombre d'entre eux atteindra l'âge adulte. Dans les sociétés rurales les enfants travaillent et sont source de richesse.Il y a enfin parfois le rôle de la religion, de la tradition qui pousse à faire beaucoup d'enfants ou à considérer que les enfants sont naturels, que c'est un don de Dieu et que c'est bien d'en avoir beaucoup.La contraception ou le contrôle des naissances ne rentrent pas facilement dans les moeurs. en tout cas moins vite que l'amélioration de l'hygiène, l'alimentation régulière ou les progrès de la médecine (vaccins) dont les effets sur le taux de mortalité sont rapides.Il faut que les femmes soient éduquées (rôle de l'école dans leur émancipation) pour que l'on constate une baisse de la fécondité.

françois Arnal 23/11/2006 14:48

Bonjour Morgane désolé de ne pas avoir répodu plus tôt.Pour faire le plus beau métier du monde (professeur d'histoire géographie !-))il faut passer un concours d'enseignement à la faculté. Tu as le choix entre le CAPES (niveau licence) ou l'agrégation (niveau Mastère);Il faut compter une année de préparation mais c'est un concours et rares sont les candidats qui réussissent du premier coup car le niveau est élevé.Tu peux avoir une idée de ce que l'on fait en Licence ou en préparation Concours en allant sur mon autre site géofac (cf liens colonne de gauche).On peut très bien faire des études d'histoire ou de géographie avec un bac L (je suis moi même issu de la filière littéraire). Tu devras choisir entre une fac d'hisotire ou une fac de géo. Mais pour enseigner il faut être polyvanent dans les deux disciplines.

je c plus 23/11/2006 13:14

ouai c cool tt ça mais bon... jvoudrai vs poser une question essentiel a mon bon fonctionnement scolaire : POURQUOI  la natalité se maintient-elle???? si vs arriver a répondre a cette question vous obtiendrez mes sincères salutations et félicitation ainsi kun bon point sur votre diplome de professeur...Ainsi je vous remercie sincèrement de votre compréhension et juste un ptit mot pour la fin...On vous apprécie (mais on préfère le prof de français...)
 
Sans rancune ?!!!?

morgane 11/11/2006 22:04

je ne suis qu'en 3e mais je voudrais vous demander des infos sur le métier de prof d'histoire car sur les sites spécialisés je ne trouve de renseignement que sur les prof de collège et lycée en général. Je voudrais savoir s'il est possible de prendre une filière L ...
Désolé si ce n'est pas vraiment le site pour poser ces questions !