Crise et mutations des espaces industriels : Saint Etienne (Loire)

Publié le par François Arnal



Géographie Première


Saint Etienne traîne comme un boulet cette image de ville noire, elle a tenté dans le registre sportif de véhiculer l'image de la ville verte grâce à son football (Allez les Verts...) et non grâce à son écologie car elle héritait de sites pollués.


La gloire de St Etienne fut bâtie sur le charbon, l'acier, le textile (rubanerie) et les armes et cycles.



Un secteur de St Etienne concentrait ces activités de la mécanique, de la métallurgie ou de l'armement : le quartier du Marais et de la Manufacture. 



La Manufacture d'Armes de St Etienne qui fabriquait le FAMAS, et non Manufrance qui fabriquait du fusil de chasse et des bicyclettes est aujourd'hui au coeur de l'actualité de la création et du Design.


Aujourd'hui la MAS a fermé et son site a été restructuré.


Du 15 au 30 novembre 2008, la Biennale Internationale Design Saint-Étienne fēte ses dix ans d'existence !



Le succès de cet événement est à l'origine de la création de la Cité du Design et de la décision de tout un territoire de se développer par la création et l'invention.


Saint Etienne est en crise et Saint Etienne relève le défi de la culture. Saint Etienne dispose d'une tradition industrielle et artistique, d'un héritage et d'un savoir faire qu'elle souhaite mettre en valeur et faire partager.


La Biennale Internationale Design 2008 Saint-Étienne ouvre ses portes au grand public dès le samedi 15 novembre 2008 pour une période de 15 jours (allongeant ainsi sa durée de 5 jours par rapport à 2006), pour offrir trois week-ends complets aux visiteurs.

 Elle organisera des événements dédiés aux professionnels du 17 au 19 novembre inclus à travers des visites, des rencontres et des conférences spécifiques sur les différents champs du design. la seconde semaine (24 au 28 novembre) sera tournée vers les publics scolaires, dont la présence est toujours croissante  (10 000 en 2006).


Grâce à cet événement et à ces aménagements c'est tout un quartier industriel toute une friche qui retrouve un nouvel élan. Comme à Bilbao, à Glasgow ou ailleurs dans la Ruhr, les sites industriels deviennent de sites culturels ou universitaires, de pôles de compétence technologique (pôle optique vision par exemple).

 


La matière grise a remplacé la matière première épuisée (le charbon ou le fer). Ici le Zénith de Norman Forster occupe une ancienne friche industirelle métallurgique.


L'acier est toujours là mais il sert au montage d'une tour observatoire.

Les bâtiments industriels sont toujours là mais ils accueillent les designers  et la création internationale.

Publié dans Géo Première

Commenter cet article