L'Auberge espagnole et l'espace géographique

Publié le par François Arnal

Il n’y a pas plus de lieu sans espace que de lieu sans temps.



Le centre ville de Barcelone au fond à gauche la Sagrada Familia de Gaudi.
Photo F Arnal 2005

« Comprendre l’imbrication espace temps, c’est saisir le conflit permanent entre dimension temporelle et dimension spatiale »
 . (Bailly Béguin 1992)



L'espace est au centre de la  géographie, c'est l'espace géographique qui est l'objet privilégié de la discipline. Si l'on s'interroge sur l'utilité de la géographie, on peut trouver une réponse dans la façon de penser l'espace.

"Faire de la géographie c'est savoir penser l'espace pour y agir plus efficacement".



un lieu de la banalité : la banlieue sud de Paris.

  • Quelle différence y a t-il entre l'espace terrestre (la planète terre) et l'espace géographique (l'analyse qu'en font les géographes) ?

  • L'espace terrestre est donné, il est réel et concret : c'est une montagne, une vallée, une plaine. IL possède une dimension physique et écologique. Mais c'est aussi un espace produit, car il n'est plus vierge et témoigne de l'intervention humaine. C'est donc également un produit social.


  • Un espace géographique est toujours appréhendé par un individu ou un groupe social.  C'est une construction de l'esprit.
Toute personne doit disposer d’espace, d’un espace. Sa survie dépend de ses capacités à s’approprier celui-ci, à y vivre à y agir sur lui.



Le port de Barcelone récemment rénové reliè à la ville par une passerelle : la "rambla del mar" permettant d'accéder au Mare Magnum (cf Manuel Belin de 1° L/ES/S 2003 R. Knafou dir. p 145).

Toutes les sociétés produisent de l’espace organisé : l’espace géographique. C’est un ensemble de lieux interdépendants :



le "périph" parisien


Ce sont les mouvements et les échanges (les flux)  qui font l’espace géographique :
(les fondamentaux de la géo p 15).




« En définissant l’espace géographique comme un ensemble de lieux et de relations qui s’établissent entre ces lieux, on place au centre la notion d’interaction spatiale (ensemble des effets produits par les échanges matériels ou immatériels entre entités localisées, occupe une position centrale).



Un haut lieu parisien : la Tour Eiffel


L’interaction spatiale est à la fois une expression majeure de l’emprise sociale sur l’étendue terrestre et un des objets clés de tout projet associé au territoire.
Celle ci repose sur l’hypothèse que ce qui se passe en un lieu n’est pas indépendant de ce qui se produit entre d’autres lieux. (…)



La Sagrada Familia (source : Google Earth)

La mobilité, ou pratique des échanges et des déplacements par les personnes, est une des bases de l’interaction spatiale. Elle concerne l’ensemble des déplacements qui, pour chaque individu, dessine l’espace le temps d’une vie.

Ce qui peut se résumer par un petit schéma…





Le quartier de Bercy en rive droite et la ZAC rive gauche



Publié dans ECJS première

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

peripherique 16/05/2007 02:26

j'adore ce genre de flux ....CODE FLU