L’EUROPE EST EN MARCHE…

Publié le par François Arnal

petite blague qui circule sur Internet (merci Jérôme)
La géographie ça sert aussi à plaisanter...

Plus sérieusement cette histoire vous invite à réfléchir sur les stéréotypes ou sur les identités européennes.



L’EUROPE EST EN MARCHE…


On trouve, sur une île déserte et merveilleuse mais perdue au milieu du Pacifique :

- Deux Italiens et une Italienne.
- Deux Français et une Française.
- Deux Allemands et une Allemande.
- Deux Grecs et une Grecque.
- Deux Anglais et une Anglaise.
- Deux Bulgares et une Bulgare.
- Deux Suédois et une Suédoise.
- Deux Irlandais et une Irlandaise.
- Deux Russes et une Russe.
- Deux Suisses et une Suissesse.

Un mois plus tard, sur cette merveilleuse île déserte, voici ce qui s'est passé :

a) Un Italien a fait assassiner l'autre Italien pour l'Italienne.

b) Les deux Français et la Française forment un très harmonieux ménage a
trois.

c) Les deux Allemands se partagent les faveurs de l'Allemande, en respectant
très scrupuleusement l'alternance hebdomadaire.

d) Les deux Grecs couchent ensemble et la Grecque fait la cuisine et le
ménage.

e) Les deux Anglais attendent désespérément que quelqu'un veuille bien avoir
l'obligeance de leur présenter l'Anglaise.

f) Les deux Bulgares, après avoir jette un regard a la Bulgare et
scrupuleusement observe l'horizon ont finalement décide de tenter leur
chance a la nage...

g) Les deux Suédois spéculent toujours sur les vertus du suicide alors que
la Suédoise use et abuse des bains de soleil pour mettre en valeur son corps ;

h) Les Irlandais ont commence par diviser l'île en Nord et Sud et ont
installe une distillerie au centre. L'important pour eux, c'est que les
Anglais n'en aient pas une goutte !!! Quand au sexe, considérant
qu'après quelques litres de whisky coca, il règne une sorte de brouillard
épais sur l'île, la question ne se pose même pas.

i) Le premier Russe a épouse la femme russe et a divorcé peu après.
Il est le meilleur client de la distillerie irlandaise. Le second Russe
s'est fait un peu d'argent en tuant un des deux Italiens et en négociant les
visas de sortie des deux Bulgares. Avec cet argent, il a acquis 33,3% des
parts de la distillerie irlandaise, obtenu une licence de vente exclusive
pour les Anglais et a engage un Grec comme vendeur. Il emploie de plus les
Allemands comme gardes du corps pour lui et sa fiancée russe en promettant a
la Bulgare le poste de nurse pour son premier enfant. Enfin, il prend
régulièrement des cours d'anglais avec la Suédoise.

j) Les trois Suisses, quant a eux, ont sorti un nouveau catalogue
printemps-été.


L'Europe est en marche...

Publié dans ECJS première

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article