Homosexualité, homoparentalité.

Publié le par François Arnal

Homosexualité, homoparentalité.
Débat en ECJS. seconde 14

Citoyenneté et transformation des liens familiaux



Le 5 Juin 2004 à Bègles, Noël Mamère, maire et membre du parti des "Verts" prononce le 1° mariage homosexuel en France.
Ce mariage est illégal et l'on discute sur les possibilités d'autoriser cette union homosexuelle.
Depuis 1999 existe en France le PACS, reconnaissant l'union de deux personnes, quelque soit leur sexe. Le parlement français s'est également penché sur le délit d'homophobie. Mais à ce jour tout mariage homosexuel est interdit dans la République.
Déjà les groupes de pression homosexuels demandent la possibilité pour les couples homosexuels d'adopter un enfant. Ils constituent une communauté au sein de la république qui réclame des droits.
La France est-elle prête pour accepter le mariage homosexuel et légaliser l'homoparentalité ?
 Refuser aux homosexuels ce que les hétérosexuels ont, est-ce une mesure discriminatoire ?
Tous les citoyens quelque soit leur préférence sexuelle sont ils égaux devant le mariage ou l'adoption ?
Les homosexuels sont ils des exclus de la société française ?


Mots clés :
  • mariage civil, mariage religieux
  • pacs
  • monogame, polygame
  • homosexualité, hétérosexualité
  • homoparentalité
  • adoption
  • discrimination
  • procréation artificielle
  • PACS
  • homophobie
  • homosexuel, pédéraste, gay, lesbienne
  • communauté
  • travesti
  • gaypride
  • lobby

Publié dans ECJS seconde

Commenter cet article

Last Night in Orient 01/09/2013 09:47


La réputation de Florence est telle que les Allemands adoptèrent le mot « Florenzer » pour faire référence aux homosexuels. L’association de l’étrangeté et de l’homosexualité est
progressivement devenue une pierre angulaire de la rhétorique homophobe dans toute l’Europe, souvent utilisée dans une perspective calomnieuse. Par exemple, les Français appellent
« l’homosexualité », le « vice italien  » au 16e et 17e siècles, le « vice anglais  » au 18ème siècle, les « moeurs orientales  » au XIX siècle, et le
« vice-allemand  » à partir de 1870 jusqu’au XX siècle.


Sources: Article
publié dans le Windy City
Times le 28 mai 1998. Forbidden Friendships: Homosexuality and Male Culture in
Renaissance Florence de Micheal Rocke (1996)

karibou 20/02/2011 15:26



Moi aussi je suis élève de seconde et j'au un dossier d'ECJS. J'arrive pas trop à trouver des infos sur les hommes/femmes politiques.


Moi je suis plutot pour, des enfants sont malheureux et maltraités chez des couples hétéro par leurs PROPRES PARENTS, alors s'ils peuvent être plus heureux avec un couple homo pourquoi pas au
lieu de finir à l'orphelinat.


Après peut etre que ça les gênerai mais bon...


Voilà!



Sandrine 12/01/2011 14:56



Réponse au commentaire numéro 14. G bo être chrétienne je suis pour l'homosexualité ET l'homoparentalité, si Dieu pardonne au criminel, pourquoi ne pourrait-il pas aimer les homos ? Pk peut-on
être heureux ac un parent et pas ac deux du même sexe ?



François Arnal 24/11/2010 18:55



Oriente ta problématique sur l'égalité, pourquoi les couples homosexuels n'auraient ils pas les mêmes droits que les couples homosexuels ? Mais pose la question de l'intérêt des enfants : les
enfants de couples homosexuels sont ils pénalisés par le regard que pourrait leur jeter la société ?



Aurélie 24/11/2010 18:39



Je suis en seconde et en ECJS pon doit faire une sorte d'exposé sur l'homoparentalité, personnellement je suis totalement pour. Le problème c'est que je ne sais pas trop comment faire pour le
présenter et quoi dire sur ce sujet. La problématique c'est: Peut-on accepter l'homoparentalité ?


J'aimerai beaucoup avoir une réponse de votre part. Merci


Aurélie.